Le nouveau « collectif de l’Obélisque » a décidé de multiplier les actions humanitaires. Ce samedi, ses membres invitaient les SDF à partager leur repas sur le rond-point.

Ils ont préparé un plat de lentilles et fait cuire des saucisses au barbecue, espérant partager leur repas avec les sans domicile fixes de Fontainebleau, dont l’accueil de jour se situe près du rond-point de l’Obélisque, à l’Octroi. Las ! Les Gilets jaunes regroupés dans le tout nouveau Collectif de l’Obélisque n’ont vu qu’un seul sans-abri se joindre à eux ce samedi midi.

« Il ne parlait pas beaucoup. Il a mangé, bu un café, puis il est parti », relate Rachid, un des représentants du collectif, bien qu’il insiste : « Ici, il n’y a pas de responsable. On est tous responsables ! » Il ne s’inquiète pas : « D’autres vont sûrement arriver dans la journée. on garde les plats au chaud jusqu’à ce qu’on parte, vers 17 h 30 ».

« On essaie de changer les mentalités »

Tandis que des automobilistes klaxonnent en passant à proximité, Anna, en gilet jaune fluo, en dit plus sur ce nouveau type d’actions, après la fin récente du premier collectif de Gilets jaunes de Fontainebleau. « On a recréé un collectif dans un esprit humanitaire et solidaire. Vendredi, nous avons soutenu les parents d’élèves de Saint-Mammès. Récemment, on a aidé une dame de Montereau malade du coeur à déménager ses affaires dans un camion pour qu’elle parte s’installer dans le sud. Elle n’avait pas les moyens de payer un déménageur. »

Rachid sourit : « On essaie de changer les mentalités des gens. Nous n’avons jamais rien cassé, ni bloqué l’accès de la ville pour ne pas nuire aux commerçants. Mais on vient désormais en aide aux personnes qui en ont besoin. »