Le maire de Bordeaux, qui ne payait plus sa cotisation, a quitté le parti ce 1er janvier.

42 ans qu’il était membre du parti gaulliste, nommé RPR, UMP puis Les Républicains (LR). Mais depuis le 1er janvier, comme révélé Le Parisien, Alain Juppé n’est plus membre de son parti historique.

Sans regret

Le journal explique que tout part des cotisations pour les membres du parti. Début 2018, le maire de Bordeaux expliquait ne pas avoir payé sa cotisation en 2017 et qu’il n’allait pas le faire en 2018. « Une façon de manifester sa mauvaise humeur vis-à-vis des choix politiques de Laurent Wauquiez », pour Le Parisien, qui précise qu’Alain Juppé avait déclaré qu’il pouvait « toujours reprendre » sa cotisation.

Sauf qu’il ne l’a pas fait, et comme les statuts de LR le précisent, cela signifie que l’homme politique a perdu « sa qualité d’adhérent ». « Je l’ai vu ce matin, je n’ai pas senti qu’il allait verser une larme », a indiqué un de ses collaborateurs au journal.

Concentré sur le débat européen

Le maire de Bordeaux va se faire plus discret sur l’actualité politique quotidienne mais devrait se faire entendre pour les Européennes. Une campagne qui retiendrait désormais toute son attention.

Selon Le Parisien, il avait également pour projet de coécrire un livre de défense de l’Europe. Ses proches l’encourageraient aussi à présenter une liste aux Européennes, mais l’idée de partager l’affiche avec certains membres de La République en Marche ne l’enchanterait guère. Le prochain objectif de sa carrière politique devrait donc être sa réélection à Bordeaux en 2020.