Le jeune maire de 28 ans est en désaccord avec la politique du chef d’État américain…

Le maire de Sheffield en Angleterre (nord) a « interdit » officieusement au président américain Donald Trump de visiter sa ville rapporte la BBC.

« Le 13 juillet sera la journée de la solidarité mexicaine ! »

Magid Magid aussi appelé « Magid Mah », a fait cette annonce alors qu’il présidait l’assemblée du conseil municipal de la ville du comté du Yorkshire du Sud. Pour appuyer son propos, le maire originaire de la Somalie portait un sombrero, en signe de solidarité envers le Mexique.

Le Parti vert de l’Angleterre et du pays de Galles, auquel il appartient, a déclaré dans un tweet que Donald Trump était un « vaurien » et qu’il n’avait pas le droit de se rendre « dans la grande ville de Sheffield ». Le maire a, de son côté, tweeté : « Je déclare […] que le 13 juillet sera la journée de la solidarité mexicaine ! ».

Condamner des opinions

À l’issue de la déclaration du plus jeune maire jamais élu dans cette ville, le conseil a déclaré que Magid Magid n’avait pas le pouvoir d’interdire quiconque d’entrer dans la ville. Cependant, le conseil plénier « peut au moyen d’un débat et d’un processus collectif et démocratique, accepter de condamner les opinions d’un individu ou d’une organisation ».

« En tant que leader mondial, il a beaucoup de poids et nous devons lutter contre cette haine », a déploré le maire dans un tweet. Il reproche notamment à la politique de Donald Trump : le retrait de l’’accord climatique de Paris, le transfert d’une ambassade américaine à Jérusalem, l’ interdiction aux ressortissants de certains pays musulmans d’entrer sur le territoire et la détention d’enfants aux frontières. Si cette thématique lui tient particulièrement à cœur c’est que le jeune maire est arrivé à Sheffield à l’âge de 5 ans après avoir vécu dans un camp de réfugiés éthiopiens, pour une meilleure vie.