La nouvelle passion de Bill Gates est des plus étonnantes: il veut créer la vache parfaite. Mais cette idée n’est pas une simple lubie de milliardaire. Cette « super-vache », qui produirait autant de lait qu’une vache d’Europe et serait aussi résistante aux fortes chaleurs que la vache d’Afrique, serait destinée aux pays d’Afrique, fortement touchés par la famine, rapporte la BBC. Une race génétiquement modifiée qui résisterait au réchauffement climatique et nourrirait des millions de personnes.

Pour cela, le milliardaire a investi plus de 40 millions de dollars, soit 32 millions d’euros, dans le GALVmed, l’Alliance mondiale pour les médicaments destinés au bétail. Une organisation basée en Écosse axée sur les vaccins et la génétique du bétail.

« Quatre fois plus productive » qu’une vache d’Afrique

Cette nouvelle race de vache sera « quatre fois plus productive, avec la même espérance de vie » qu’une vache d’Afrique normale, avait déclaré Bill Gates à l’Université d’Édimbourg fin janvier. Il n’a, en revanche, pas donné de détails sur la manière dont serait créée cette vache.

Ce n’est pas la première fois que Bill Gates s’intéresse au futur de la nourriture. En 2017, Bill Gates et Richard Branson ont participé avec un groupe d’investisseurs à la levée de fonds de Memphis Meats pour un montant de 17 millions de dollars (14,2 millions d’euros). Cette start-up californienne basée près de San Francisco a développé une technologie de culture en laboratoire de cellules issues d’animaux aboutissant à la production de viande, sans élevage ni abattoir.