C’est ce qui ressort de la concertation entre le ministre de la Santé publique et les médecins qui s’étaient indignés de la suppression d’une prime de 2400 Fcfa de leur fiche de paie.

Le ministre de la Santé publique et le Collectif des médecins indignés ont finalement trouvé un terrain d’entente, après la brouille née de la suppression de la prime de « technicité agent technique » d’un montant de 2400 Fcfa dans le bulletin de paie des médecins agents de l’Etat.

Au sortir de la réunion du 04 août 2020 à Yaoundé, il a été décidé que la suppression de la prime de 2400 Fcfa sera maintenue. Car répondant à la politique actuelle du gouvernement d’assainissement du fichier solde de l’Etat. Les médecins fonctionnaires percevait en effet cette prime injustement, n’étant pas assujettis à ladite prime. Ce qui a fait perdre à l’Etat plus de 2 milliards Fcfa pendant 18 ans.

A la place, il a été proposé d’accorder prochainement aux médecins une prime dite « Prime Covid-19 ». « Nous n’avons pas obtenu nos 2400 Fcfa mais nous avons obtenu la promesse d’une prime Covid et d’une motivation basée sur le fond de solidarité du Covid », précise le Dr Daniel Gams Massi, porte-parole du Collectif, cité par la journaliste Olive Atangana, spécialiste des questions de santé.

le Dr Daniel Gams Massi parle d’une « Réunion fructueuse et apaisée […].Le ministre a apaisé le Collectif avec la prime de risque Covid », se réjouis-t-il.