C’est comme s’ils étaient dans les meilleures dispositions à affronter la mort. Rien ne semble leur ôter de la tête qu’ils vivent sur une terre bénie où réside le tout-puissant, contrairement aux autres coins du monde où il ne fait que passer. et puis, pas de quoi avoir peur, on meurt tous d’une maladie. Et ça n’avertit pas quand ça frappe au… cœur. Faut pas alors refuser de « s’enjailler ». Ça ne se fait que sur terre, malgré les belles vierges promises au paradis. et encore, nous ne sommes pas sûrs d’y loger. Surtout nous autres récents « toubène ». A Dakar, malgré ce salaud de covid-19, il flotte un air des vacances. On aurait ouvert les boites de nuit que tous les bons viveurs s’y bousculeraient. Tout le monde fait comme si nos valeureux médecins avaient réussi à dompter l’ennemi invisible.

Quant au gouvernement, il est déjà à terre et devra faire face à ses propres turpitudes. Pendant que les cas communautaires s’invitent chaque jour sur le plateau du point de presse du ministère de la Santé, les plages sont prises d’assaut. La promiscuité aidant, il faut bien que l’on cherche un bol d’air frais dans le grand bleu. Et croyez nous, ça s’encanaille. Bien entendu, ce sont les ados au fait de toutes les nouveautés sexuelles qui sont au front. Vous avez visionné la sextape des mineurs ? Vous avez tout raté…. ils feront rougir de honte les pros de la pornographie. D’ailleurs, ils ne sont pas les seuls. Invités à se coucher tôt, comme partout ailleurs, nos compatriotes trompent l’ennui avec les sites pornographiques. Faut bien qu’on s’occupe, faute de loisirs. et croyez-nous, au rythme où vont les choses, ce salaud de virus n’est pas près de nous lâcher. Faudra bien qu’on s’habitue à vivre avec comme nous le recommande notre bienaimé président ! Comme d’ailleurs toutes les maladies tropicales qui tuent plus que cet ennemi invisible. Encanaillez-vous, messieurs et dames. Toutes les morts étant pareilles.