Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson vient finalement de demander la fermeture des principaux lieux publics et d’appeler les Britanniques à rester chez eux autant que possible. Après la fermeture des écoles, c’est une évolution spectaculaire en 24 heures de l’approche britannique face à la progression spectaculaire du Covid-19.

De notre correspondante à Londres, 

Cafés, pubs, restaurants, théâtres, nightclubs, cinémas, salles de gym ou encore centres de loisirs : à contre-cœur Boris Johnson a demandé à tous ces lieux de vie de fermer leurs portes le plus tôt possible. Mais anticipant un mouvement de défi face à ces mesures sismiques, le dirigeant a plaidé pour la responsabilité collective.

« Après m’avoir entendu, certains vont peut-être être tentés de sortir ce soir et je veux leur dire : s’il vous plaît, n’en faites rien. Vous vous croyez invincibles mais rien ne dit que vous n’aurez que des symptômes légers sans compter que vous pouvez aussi infecter les autres. Je sais que c’est difficile et à quel point cela va à l’encontre de l’instinct des britanniques épris de liberté, mais nous traverserons cette épreuve, nous vaincrons ce virus », a affirmé le Premier ministre britannique.

Son ministre de l’Economie, Rishi Sunak a dans la foulée annoncé que le gouvernement prendrait en charge 80% des salaires des employés affectés. Un soutien absolument inédit de la part d’un gouvernement conservateur mais qui montre que Boris Johnson semble s’être résolu à l’inéluctable.