Le Japon et le Sénégal n’ont pas su se départager dans le groupe H, ce dimanche (2-2) à la Coupe du monde. De quoi donner encore plus d’intérêt à Pologne-Colombie (20h).

Japon-Sénégal: 2-2

Les buteurs:

Japon: Inui (34e), Honda (78e)

Sénégal: Mané (12e), Wagué (71e)

Les compos:

Japon: Kawashima – Sakai, Yoshida, Shoji, Nagatomo – Shibasaki, Hasebe, Kagawa, Haraguchi, Inui – Osako.

Sénégal: K. N’Diaye – Wagué, Koulibaly, Sané, Sabaly – P. N’Diaye, Gueye, Al. N’Diaye – Is. Sarr, Niang, Sadio Mané

Un nul qui n’arrange personne

Inséparables à la fin du match, Japonais et Sénégalais n’ont pas su enchaîner. Vainqueurs respectifs de la Colombie (2-1) et de la Pologne (2-1), les deux surprises du premier tour se sont neutralisées. Avec quatre points au compteur, les deux sélections surveilleront avec attention le match qui va opposer les deux favoris naturels de ce groupe (Pologne-Colombie à 20h), en espérant un résultat similaire. Lors de la troisième et dernière journée dans le groupe G, le Japon défiera la Pologne et le Sénégal affrontera la Colombie. Les deux rencontres se disputeront jeudi après-midi (16h).

Parole à la défense

Si le Sénégal vise les huitièmes de finale, il va devoir régler ses problèmes défensifs. Souvent privés du ballon en première période, les joueurs d’Aliou Cissé ont concédé un seul tir cadré. C’est peu, et trop à la fois, car il a amplement suffi aux Japonais pour égaliser par l’intermédiaire de Takashi Inui (34e).  Proches de la rupture en seconde période (60e, 64e)  les Lions ont encaissé un second but où N’Diaye et Mané passent au travers. Le Sénégal n’a gardé sa cage inviolée qu’à une seule reprise en sept rencontres de Coupe du monde. Une mauvaise habitude qu’il s’agira de gommer lors de la troisième et dernière journée de la phase de poules, voire pour les huitièmes de finale.

Takashi, c’est Inui

Mené au score en première période, le Japon a haussé le ton pour revenir à hauteur une première fois grâce à Takashi Inui. Omniprésent dans ce match, l’attaquant a profité d’un bon contrôle de Nagatomo, qui efface deux adversaires à gauche de la surface, pour croiser sa course, s’emparer du ballon et enrouler du pied droit (34e). En seconde période, décalé à gauche de la surface, il a centré au second poteau pour Honda, absolument seul pour conclure de près (78e).

Un but et une passe décisive, un bilan dont peut (presque) se targuer Moussa Wagué. Le latéral gauche de 19 ans était lui aussi dans tous les bons coups de son équipe. Au centre sur l’ouverture du score de Sadio Mané (12e), il a fusillé Kawashima (71e) et redonné un avantage de courte durée au Sénégal en seconde période, devenant par la même occasion le plus jeune buteur africain de l’histoire de la Coupe du monde.