faciale pour le passage aux frontières.

Premier week-end de départs en vacances. Et pour ceux qui prendront l’avion, il y a quelques nouveautés dans les aéroports parisiens. Certaines vous feront gagner du temps, mais les nombreux travaux autour d’Orly et Roissy pourraient compliquer votre arrivée. Conseils pratiques.

« 30mn d’avance si vous venez par la route, c’est plus prudent ». Anticipez ! C’est le mot d’ordre cet été chez Aéroports de Paris. Roissy et Orly se transforment pour accueillir chaque année de plus en plus de passagers : plus de 100 millions en 2017. Et en attendant, mieux vaut prendre ses précautions, surtout si vous venez en voiture prévient Edward Arkwright, directeur général d’ADP : « il y aura beaucoup de trafic cette année, beaucoup de personnes dans nos aéroports, avec des travaux à cause du Grand Paris express,  mais aussi pour améliorer nos aéroports. 30mn d’avance si vous venez par la route, c’est plus prudent ».

« Cela fait vraiment gagner du temps ». Et pour ne pas, en plus, perdre du temps dans l’aéroport et éviter les scènes de l’été dernier à Orly avec des files d’attente de près de deux heures, il y a désormais des sas à reconnaissance faciale pour le passage aux frontières. Ça ne prend que quelques secondes et Emmanuelle l’a déjà adopté : « c’est vraiment top car cela fait vraiment gagner du temps. Quand je vois une petite borne, je me dis que je vais pouvoir gagner 20mn de vie… sauf une fois où je me suis retrouvée derrière des gens qui sont restés plantés au milieu du truc ! »

Et la mise en place de ces sas va se poursuivre : il y en aura 95 dans les aéroports parisiens d’ici la fin de l’année.