Éric Drouet, l’un des visages des gilets jaunes, a été interpellé ce mercredi soir place de la Concorde à Paris pour manifestation non-déclarée.

Éric Drouet, l’un des porte-parole du mouvement des gilets jaunes, a été interpellé ce mercredi soir vers 21 heures dans le centre de Paris « pour manifestation non déclarée », a appris BFMTV de la préfecture de police.

Les faits se sont déroulés ce mercredi soir place de la Concorde. D’après son avocat, Éric Drouet était parti rejoindre des amis lorsqu’il a rencontré un groupe de gilets jaunes. C’est à ce moment là qu’il a été interpellé, ainsi que plusieurs autres gilets jaunes.

« C’est une arrestation injustifiée, c’est une pratique d’un autre pays et d’un autre temps » a déclaré son avocat à BFMTV.

Cette figure du mouvement des gilets jaunes avait déjà été interpellé le 23 décembre dernier en marge d’une manifestation des gilets jaunes. Éric Drouet, qui sera jugé lors d’une audience le 5 juin 2019 en correctionnelle, comparaissait le 23 décembre dernier pour « port d’arme prohibé de catégorie D », après avoir été retrouvé porteur d’une sorte de matraque, et pour « participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations ».

Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise qui avait confié sa « fascination » pour Éric Drouet ce mardi, a qualifié cette nouvelle interpellation d' »abus de pouvoir » ce mercredi dans un nouveau tweet.

Cette figure du mouvement des gilets jaunes avait déjà été interpellé le 23 décembre dernier en marge d’une manifestation des gilets jaunes. Éric Drouet, qui sera jugé lors d’une audience le 5 juin 2019 en correctionnelle, comparaissait le 23 décembre dernier pour « port d’arme prohibé de catégorie D », après avoir été retrouvé porteur d’une sorte de matraque, et pour « participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations ».