La grève des cheminots se poursuit à la SNCF. Une mobilisation qui n’a pour l’instant pas permis aux cheminots de faire reculer le gouvernement, d’où cette idée, qui est lancée par certains syndicats, de stopper le contrôle des billets.

L’idée est-elle vraiment envisageable ?

« Non », assure Margaux Maniere qui précise que « la SNCF le rappelle, ce que l’on appelle la ‘grève de la gratuité’ est interdit par la loi. »

Le ticket comprend une assurance « Si un contrôleur est présent dans un train, mais qu’il refuse de contrôler, il ne respecte pas son contrat. Le contrôle c’est l’une de ses missions. Il peut donc être sanctionné pour faute lourde », explique la journaliste de France 2. Et d’ajouter : « Sachez par ailleurs, que s’il n’y a pas de contrôleur, un train ne part pas. Leur présence est obligatoire. »

Par ailleurs, toujours selon Margaux Maniere, la direction de la SNCF met, elle, en avant des problèmes de sécurité et d’assurance. « Un ticket représente un contrat de transport entre l’entreprise et le voyageur qui comprend une assurance », note encore la journaliste de France 2. Malgré la grève, si on se fait contrôler, le risque d’amende existe toujours.