Pendant six mois, le stagiaire sera chargé d’identifier tous les jeux vidéo multijoueur populaires et de repérer des failles de sécurité. Les services secrets français espèrent ainsi accéder aux échanges entre joueurs.

Fortnite passionne les foules, et même la DGSE. La Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) s’intéresse aux jeux vidéo multijoueur populaires comme PUBG, World of Warcraft, Counter Strike et bien sûr Fortnite, révèlent nos confrères du Monde. L’institution veut accéder aux échanges vocaux et écrits entre les joueurs pendant les parties.

Ce travail incombera à un stagiaire. La DGSE propose d’intégrer sa structure pour six mois à tout citoyen doté d’un bac +5. Pendant son stage, il aura pour mission d’effectuer une « cartographique des jeux vidéo connectés largement répandus » et d’en « sélectionner un ou deux » pour effectuer une « rétro-conception afin d’en extraire des signatures réseau ». Enfin, le stagiaire devra dénicher des failles de sécurité exploitables. Ce qui devrait permettre à la DGSE d’accéder au contenu des discussions en ligne.

700 recrutements en 2018 à la DGSE

« De plus en plus de personnes utilisent les jeux vidéo connectés afin d’en détourner leur utilisation première. En effet, les moyens de communication mis à disposition dans ces jeux sont utilisés de manière furtive afin d’échanger de l’information spécifique. Le ministère des armées s’intéresse donc à ces technologies et protocoles associés », peut-on lire sur l’offre.

La DGSE recrute en masse. L’année dernière, elle a réalisé 700 recrutements et devrait en faire de même en 2019, selon Le Figaro. Les profils techniques sont très recherchés et ceux qui sortent des Instituts d’Etudes Politiques (IEP) sont privilégiés.