« La sanction prononcée par la justice est exemplaire » : François Hollande réagit à la condamnation de Jérôme Cahuzac

L’ancien président de la République a estimé, mardi sur France Bleu Périgord, que « la justice devait passer » parce que l’acte commis par Jérôme Cahuzac « était grave ».

En visite à Périgueux (Dordogne) pour la promotion de son livre, François Hollande a réagi à la condamnation de son ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, pour « fraude fiscale », mardi 15 mai. Au micro de France Bleu Périgord, l’ancien président de la République a estimé que « la sanction prononcée par la justice est exemplaire ».

Si j’ai un regret c’est de ne pas l’avoir écarté plus tôt.

François Hollande à France Bleu Périgord

Pour François Hollande, « la justice devait passer parce que l’acte était grave ». L’ex-président de la République a jugé que le comportement de Jérôme Cahuzac a été « grave parce qu’il y a eu mensonges, mensonge à mon égard, mensonge à l’égard de la représentation nationale, grave parce qu’il s’agissait d’un homme public qui devait être exemplaire ».

L’auteur des Leçons du pouvoir, qui était en dédicace à la librairie Marbot, « avait dit à Cahuzac qu'[il] attendait qu’il dise très clairement ce qu’était la vérité et il ne l’a pas dite ». Pour François Hollande, « c’est extrêmement douloureux de voir un homme qui avait des compétences, sans doute beaucoup de talent et qui mentait effrontément ». Jérôme Cahuzac « devait donc subir les foudres de la justice et être écarté », a t’il ajouté.