Un livre dévoilant les secrets de Melania Trump est sorti il y a peu aux Etats-Unis. Une journaliste a recueilli les témoignages des femmes de ménage qui ont été au service de l’actuelle First Lady. Elle racontent notamment ses étranges habitudes au quotidien.

Peu à l’aise sur scène au côté de son mari, brocardée par les médias, l’ex-mannequin et actuelle First Lady est clairement moins populaire et moins flamboyante que Michelle Obama. La femme de Donald Trump s’était d’ailleurs pris les pieds dans le tapis glissant de la politique avec son discours lors de la convention républicaine de Cleveland, en partie copié sur celui de l’épouse de Barack Obama, donné en 2008. Elle avait également menti sur son CV. Elle mentionnait un faux « diplôme de design et d’architecture à l’université de Slovénie » sur son propre site internet, qui a été supprimé depuis. Passé obscur, lunettes de soleil oversize qui couvre son regard, et allure de sphinx, Mélania Trump intrigue. Dans un ouvrage intitulé The Art of Her Deal : The Untold Story of Melania Trump (L’art de négocier : l’histoire interdite de Melania Trump), la journaliste Mary Jordan dévoile certains secrets de la maman de Barron Trump.

Les femmes de ménage de Mélania Trump racontent ses étranges manies

Sandra Diaz et Victorina Morales, deux femmes de ménage qui servent le couple présidentiel, parlent d’une femme « respectueuse qui, malgré le fossé linguistique et ses exigences strictes, les a toujours traitées avec plus de respect. ». Mais les deux employées racontent également les drôles de demandes de Melania Trump. Grande utilisatrice d’auto-bronzant, la First Lady ne supporterait pas de retrouver les traces orange sur la faïence blanche de la salle de bain et s’assurait que tout avait bien été nettoyé. Autre étrange manie : les employés de maison ne sont autorisés à accéder aux appartements de Melania Trump qu’avec des gants en latex et des couvre-chaussures en tissus bleus. Il fallait toujours « laisser des traces parfaites d’aspirateur et qu’on ne touche pas aux six bougies parfumées à la cannelle près de son ordinateur. », racontent les deux femmes de ménage.