Le président ougandais, Yoweri Museveni a prêté serment pour un sixième mandat ce mercredi 12 mai à Kampala en présence des chefs d’Etats de la sous-région.

Le président ougandais Yoweri Museveni arrivé au pouvoir en Ouganda depuis 1986, a prêté serment le 12 mai pour un sixième mandat.

Arrivé au pouvoir par un coup d’état en 1986, Yoweri Museveni entame officiellement son sixième mandat à la tête de l’Ouganda. Candidat à sa propre réélection, il avait remporté le scrutin présidentiel du 14 janvier dernier hauts les mains dès le premier 14 janvier avec 58,6% des voix, devançant son rival, Robert Kyagulanyi. Ce dernier a dénoncé une mascarade et des fraudes massives lors de l’élection présidentielle, telles que des bourrages d’urnes, des bulletins pré-remplis, des électeurs n’ayant reçu des bulletins que pour les législatives ou des agressions contre les observateurs de son parti, parfois chassés des bureaux de vote. e président sortant s’offre une victoire dès le premier tour.

Celui que l’on surnomme dénonçait autrefois les dirigeants africains « qui veulent rester trop longtemps au pouvoir », ne montre aucun envie de s’éloigner de son poste. Connu par les plus âgés des ougandais pour avoir participé à la chute du dictateur Idi Amin Dada en 1979, le président ougandais est aujourd’hui dénoncé par une partie de la jeunesse du pays, qui l’accuse de s’accrocher au pouvoir.