Jaime Rolando Urbina Torres, maire de Tantará, une petite ville du Pérou, traînait avec des amis en train de boire lundi dernier lorsque la police les a surpris lors de leur patrouille sur les lieux pour mettre fin à cette violation du confinement mis en place dans tout le pays.

Pour éviter d’être détenu pour violation du couvre-feu et de la distanciation sociale en raison de COVID-19, le maire en état d’ébriété a fait semblant d’être mort tandis que ses amis faisaient la chose la plus logique de se cacher dans les environs, rapporte le New York Post.

Torres a poussé la tromperie un peu trop loin car la police a même partagé une photo de lui couché dans un cercueil, les yeux fermés, et un masque sur son visage.

Torres a donc été arrêté pour avoir violé le couvre-feu et les règles sur la distanciation sociale. Selon la police, la mise en scène macabre était censée le faire passer pour une victime de Covid-19. Il a été accusé d’avoir enfreint les règles de quarantaine dans le passé et d’avoir quitté la ville au milieu de la pandémie de coronavirus.

Les autorités n’ont pas compris pourquoi des cercueils ouverts se trouvaient à proximité, peut-être le maire et ses collègues avaient-ils prémédité leur coup ?.