La victoire des Bleus ce dimanche va-t-elle populariser les prénoms Kilian ou N’Golo en France? En hommage à Lilian Thuram, le nombre de petits Lilian avait été multiplié par six durant toute la décennie qui a suivi la finale de 1998.

Les Bleus sont rentrés en France ce lundi avec la coupe du monde dans les bras, acclamés en héros par toute la nation. Doit-on s’attendre à voir une flopée de petits Kilian ou N’Golo naître dans les prochaines années? Pour répondre à cette question, nous avons regardé si la victoire de 1998 avait bien eu un effet sur le choix des prénoms. Et effectivement, certains parents ont rendu hommage à leurs champions par le biais de leur progéniture.

Le prénom Lilian doit sa popularité aux Bleus

L’exemple le plus frappant est celui du prénom Zinedine. Il était extrêmement rare avant 1994, avec 3 à 7 naissances par an. Juste après la victoire, le nombre de bébés nommés Zinedine a été multiplié par 26. Avec 184 naissances lors du pic, il reste tout de même rare de croiser un Zinedine.

La victoire des Bleus a surtout eu un effet palpable sur la popularité du prénom Lilian. Avant le sacre de Lilian Thuram, ce prénom était assez peu utilisé en France, avec seulement 200 naissances par entre 1975 et 1995. En 1999, plus de 1200 bébés furent nommés Lilian, soit une multiplication par six. Le prénom enregistrera environ 1000 naissances par an durant la décennie qui suit le triomphe de la France à la coupe du monde.

La victoire des Bleus n’a cependant pas permis d’enrayer le déclin de popularité des prénoms Didier, Fabien ou encore Emmanuel.