Paul Whelan est le directeur de la sécurité internationale du groupe BorgWarner, un fabricant de pièces détachées dans le secteur automobile dont le siège se trouve près de Détroit, aux Etats-Unis.

La justice russe a inculpé d' »espionnage » l’Américain Paul Whelan, arrêté à Moscou la semaine dernière, a annoncé ce jeudi son avocat dans un contexte déjà lourd d’affaires de ce type entre la Russie et les Occidentaux.

« Le tribunal a ordonné sa mise en détention provisoire », une décision qui suit l’inculpation d’un accusé et qui précède son procès, a déclaré son avocat Vladimir Jerebenkov, cité par l’agence publique de presse Ria Novosti. Il a ajouté avoir fait appel de cette décision et demandé sa remise en liberté sous caution.

Le prisonnier « traité humainement »

Une source anonyme proche du dossier a confirmé à l’agence Interfax que Paul Whelan avait été officiellement inculpé d' »espionnage », une accusation qu’il rejette.

 

Selon son avocat, l’Américain « se comporte de manière constructive » et est « traité humainement et avec professionnalisme par les enquêteurs ». Les services de sécurité russes (FSB) affirment avoir arrêté Paul Whelan « pendant qu’il commettait un acte d’espionnage » vendredi à Moscou. Il encourt une peine pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison.

 

L’ambassadeur des Etats-Unis à Moscou, Jon Huntsman lui a rendu visite à la prison de Lefortovo, dans la capitale russe, selon le département d’Etat américain. Né il y a 48 ans au Canada, Paul Whelan est le directeur de la sécurité internationale du groupe BorgWarner, un fabricant de pièces détachées dans le secteur automobile dont le siège se trouve près de Détroit, selon son frère David Whelan. L’arrestation de Paul Whelan intervient au moment où la Russie est mise en cause en Occident dans plusieurs affaires d’espionnage.