A compter du 20 août prochain, les passagers au départ ou en transit à l’aéroport de San Francisco ne pourront plus acheter de bouteilles d’eau en plastique. Quant aux petits malins qui auront conservé une bouteille d’eau en plastique vide, l’aéroport a rappelé que celle-ci finira de toute façon à la poubelle lors des contrôles de sécurité avant l’embarquement.

Toutefois, restaurants et épiceries continueront de commercialiser des sodas et des jus de fruits, conditionnés aussi dans des contenants en plastique.

Les voyageurs de l’aéroport de San Francisco sont désormais prévenus : ils devront se munir d’une gourde s’ils ont besoin de s’hydrater. Les commerces n’auront plus en effet l’autorisation de vendre des bouteilles d’eau en plastique. Une décision qui s’inscrit dans le cadre d’un vaste projet pour tendre à devenir un aéroport sans déchet à l’horizon 2021.

Bien sûr, les passagers auront encore la possibilité d’acheter de l’eau, conditionnée désormais dans des bouteilles en verre, en aluminium recyclé ou fabriquées avec des matériaux compostables. Une centaine de fontaines sera aussi mise à leur disposition pour remplir leurs gourdes. Quant aux petits malins qui auront conservé une bouteille d’eau en plastique vide, l’aéroport a rappelé que celle-ci finira de toute façon à la poubelle lors des contrôles de sécurité avant l’embarquement.

Cette mesure est une étape supplémentaire pour réduire l’empreinte carbone de l’aéroport de San Francisco, qui avait déjà décidé en mars dernier d’interdire la vente d’objets alimentaires à usage unique comme les couverts et les gobelets.

De nombreuses initiatives similaires ont été adoptées dans le tourisme ces derniers mois. Le géant de l’hôtellerie IHG a annoncé la fin des échantillons dans les salles de bain de ses nombreuses chaînes, telles que InterContinental et Crowne Plaza. En juin dernier, Air France a officialisé la suppression de 210 millions d’objets à usage unique d’ici la fin de l’année.