Les huit départements concernés sont la Charente-Maritime, l’Indre, l’Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée et la Vienne.

Huit départements de l’ouest de la France ont été placés jeudi en vigilance orange par Météo-France en raison de rafales de vent de 110 à 120 km/h. Ces rafales seront accompagnées de pluies attendues vendredi sur le littoral avec l’arrivée de la tempête Miguel par l’Atlantique. Ces départements sont la Charente-Maritime, l’Indre, l’Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée et la Vienne.

Météo-France qualifie la tempête « d’intensité moyenne » mais précise qu’elle est « inhabituelle à cette période de l’année », la période la plus propice aux tempêtes en France se situant « entre octobre et mars ». « Ce caractère tardif a tendance à renforcer la vulnérabilité des territoires », souligne Météo-France, avec des arbres en feuilles qui « offrent une plus grande prise au vent ».

Des « dégâts importants » prévus

L’organisme prévoit en conséquence des « dégâts importants » à attendre, avec des conditions de circulation qui pourront être « localement difficiles ». « La dépression Miguel est en train de se creuser au nord de la Corogne », indique dans un bulletin accompagné d’un communiqué l’agence météorologique française.

Pour vendredi, Météo-France prévoit que la « tempête Miguel gagnera la côte sud de la Bretagne en cours de matinée puis circulera vers la Normandie en seconde partie de journée ». « Les vents seront tempétueux dès le matin sur la zone comprise entre l’embouchure de la Loire et l’estuaire de la Gironde », précise le communiqué. « Les côtes charentaises et vendéennes seront a priori les plus impactées: on y attend des rafales proches voire légèrement supérieures à 110 km/h », précise Météo-France.