La prestigieuse institution a souhaité, à travers cette admission, saluer « les actions héroïques » de Peter Wang lors de la tuerie de Parkland (Etats-Unis), mercredi 14 février.

Il rêvait d’intégrer cette prestigieuse école. Peter Wang, l’un des lycéens morts dans la tuerie de Parkland, en Floride (Etats-Unis) mercredi 14 février, a été admis à titre posthume dans l’école militaire de West Point, mardi.

L’adolescent, âgé de 15 ans, faisait partie du programme de formation des officiers de réserve de l’armée américaine (ROTC). Il avait agi en héros durant le massacre, selon les médias locaux.

Ses camarades ont raconté qu’il était mort en tenant une porte pour permettre à d’autres lycéens d’échapper au tireur. Ce dernier, un ancien élève de 19 ans, a abattu au total 17 personnes dans l’établissement scolaire.

Une décision très rare

L’école de West Point a expliqué qu’elle n’admettait que très rarement des élèves à titre posthume. Les responsables de la prestigieuse institution ont affirmé que leur geste honorait « les actions héroïques » de Peter Wang, le jour de la tuerie.