En partenariat avec une filiale d’Amazon, la chaîne Sky News propose une innovation surprenante : taguer les invités grâce à un logiciel de reconnaissance faciale.

Reconnaître une célébrité et ne plus se souvenir de son nom, un drame qui parasite l’existence. Une intelligence artificielle va reconnaître les quelque 600 invités prestigieux du mariage le plus attendu de l’année, ce samedi 19 mai. Alors que le Prince Harry et sa compagne Meghan Markle se diront «Yes» en la chapelle St. George, toutes les caméras seront tournées vers le Royaume-Uni. Une chaîne de télévision américaine compte cependant se démarquer avec un dispositif innovant. Sky News va enrichir son flux vidéo des noms des invités, grâce à un logiciel de reconnaissance faciale, comme le rapporte The Register. Il s’agit là pour la chaîne d’un moyen de gonfler son audience pour cet événement historique. L’enjeu pour la publicité est important: le mariage de William et Kate avait été suivi par 2 milliards de personnes dans 180 pays.

La fonctionnalité, judicieusement nommée «Who’s Who», sera accessible sur le site web et les applications mobile (Android et iOS) de la chaîne. L’internaute accédera à des informations complémentaires sur chaque personnalité: une photo de profil, sa profession et une courte biographie.

Dès l’ouverture des portes de la chapelle, le flux vidéo amélioré aidera les téléspectateurs et les commentateurs à reconnaître chaque personnalité, un exercice parfois ardu. L’algorithme devrait donc identifier le Prince William, Elton John, proche de la famille ou encore le chanteur James Blunt, camarade d’armée du Prince Harry. Défi de taille, il devrait même distinguer des invités au visage peu connu comme Doria Ragland, professeur de yoga et accessoirement mère de la mariée.

«Cette nouvelle fonctionnalité permet aux téléspectateurs du mariage princier, où qu’ils se trouvent, de mieux appréhender l’un des plus grands événements en direct de l’année», explique Divid Gibbs, responsable des produits numériques et sportifs de Sky News, «Nous sommes enthousiasmés par le potentiel et la capacité du logiciel à offrir au public de nouvelles façons de consommer du contenu».

Si elle fait ses preuves en direct ce samedi, cette technologie pourrait faire son apparition sur d’autres grands événements, comme les rencontres sportives ou les grandes cérémonies à l’instar des Golden Globes, du Festival de Cannes ou des Oscars.

Un coup de projecteur sur les services Amazon

La chaîne américaine a développé cette fonctionnalité en collaboration avec Amazon Web Service (AWS) et ses partenaires UI Centric et GrayMeta. «Nous sommes ravis d’avoir aidé Sky News à construire et à déployer avec succès l’application», déclare Alex Dunlap, le directeur général d’AWS Elemental. Le mariage princier est une occasion pour le géant américain de mettre en lumière son savoir-faire en matière de reconnaissance faciale. Depuis fin 2016, la firme de Jeff Bezos propose Rekognition, un service hébergé sur le cloud. L’entreprise propose ainsi un logiciel d’analyse d’images et de vidéos qu’il est possible d’intégrer dans une application. En juin 2017, le service avait été raillé par The Register. Le média anglais avait fait un test du service avec une couverture de Paper mettant Kim Kardashian. Le logiciel avait alors confondu la reine de la téléréalité avec Isabel Leonard, une chanteuse d’opéra. Peut-être à cause des nombreuses retouches Photoshop de la photo…

Néanmoins, Amazon explique que sa base de données est «mondiale et mise à jour fréquemment». C’est toute la force de l’intelligence artificielle appliquée à la reconnaissance faciale. Plus on lui propose des photos d’une même personne, plus l’IA se perfectionne et obtient des résultats probants. C’est pourquoi il est plus simple de reconnaître des célébrités que des anonymes. Cela pourrait expliquer en partie l’échec du système de caméra à reconnaissance biométrique mis en place à Londres pour surveiller les espaces publics.