Les ossements ont été découverts à une faible profondeur, sur un chantier de dépollution mené pour le compte d’une entreprise d’armement. 

Des ossements qui pourraient être ceux de soldats de la Première guerre mondiale ont été retrouvés jeudi sur un chantier à Versailles, a-t-on appris de sources policières.

Les enquêteurs sont prudents. Les ossements ont été mis au jour vers 10h30, à une faible profondeur, sur un chantier de dépollution mené dans le sud de Versailles pour le compte d’une entreprise d’armement, a déclaré une source policière. Deux plaques militaires, datant de 1915 et 1910, ont été retrouvées avec les ossements, ainsi que trois boutons d’uniforme militaire, a indiqué une autre source policière. Les enquêteurs sont prudents mais « il est envisageable que ce soit des soldats engagés dans le premier conflit mondial », a ajouté cette source.

Des fouilles complémentaires à venir. Un prélèvement a été réalisé et envoyé à l’institut médico-légal de Garches afin de déterminer s’il s’agit, dans un premier temps, d’ossements humains. Le chantier de dépollution, mené par une filiale du groupe Séché, a été gelé jusqu’à nouvel ordre, afin que des fouilles complémentaires soient menées, a indiqué cette source.