15 miliciens condamnés à 20 ans de prison en République démocratique du Congo !

La sentence est tombée pour les miliciens accusés d’avoir participé en 2019 à un mouvement insurrectionnel à Djugu, chef-lieu de territoire de la province de l’Ituri. 15 d’entre-eux ont été condamnés à 20 ans de prison par la justice militaire congolaise.

La quasi totalité de ces miliciens viennent de la secte ethnico-mystique Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) et les autres font partie des Forces patriotiques intégrationnistes du Congo (FPIC). Un milicien a été acquitté faute de preuve.

Dans cette région de l’Est du pays, les conflits sont nombreux et les habitants espèrent que ces condamnations vont permettre d’apaiser les tensions.

« Il faut que les personnes qui viennent d’être acquittées demandent à ceux qui ont collaboré avec la milice de se dissocier d’elle afin que tout ce qui se passe dans la ville de Djugu cesse et que la violence prenne fin. » Claudine Makusi, une victime

Depuis décembre 2017, les violences dans la province de l’Ituri auraient fait « près d’un millier de victimes et un demi-million de déplacés » selon un rapport du 15 juillet 2020 établi par le centre d’analyse politique de l’International Crisis Group (ICG).