Le quotidien 20 minutes révèle, ce mardi 29 octobre, que Jean-Marc Morandini, qui officie sur CNews et NRJ 12, va devoir se soumettre à une expertise psychiatrique et psychologique dans le cadre de l’enquête sur les castings organisés par l’animateur pour sa web-série Les Faucons.

Jean-Marc Morandini n’en a pas fini avec la justice. Depuis 2016, l’animateur est accusé d’avoir profité de castings pour sa web-série Les Faucons pour demander à de jeunes comédiens de se dénuder devant la caméra. Après un premier classement sans suite par le parquet, en 2017, cinq comédiens avaient obtenu la reprise des investigations en déposant une plainte pour « harcèlement sexuel » et « travail dissimulé » avec constitution de partie civile. C’est dans ce cadre que devrait s’effectuer l’expertise psychiatrique et psychologique demandée par le juge d’instruction ce mardi, comme le révèle nos confrères de 20 minutes. Contactée par le quotidien, l’avocate de Jean-Marc Morandini, Céline Lasek, indique qu’il s’agit « d’une procédure habituelle » dans ce genre d’affaire.

Toujours selon 20 minutes, le juge Maximin Sanson souhaite également organiser une confrontation entre l’animateur et les comédiens. L’instruction devrait se poursuivre jusqu’en avril 2020. Jean-Marc Morandini avait à l’époque attaqué Les Inrocks en diffamation suite à un long article du magazine ayant révélé le déroulement supposé de ces castings. Mais il y a quelques jours, on apprenait via l’AFP que l’animateur et le magazine avaient finalement conclu un arrangement, Jean-Marc Morandini s’étant désisté de sa plainte quelques jours avant la tenue du procès. L’animateur reste, par ailleurs, mis en examen pour « corruption de mineur » dans une affaire distincte.