La patiente faisait partie du même groupe que l’homme de 38 ans du KwaZulu-Natal (nord-est), premier cas confirmé dans ce pays, rentré d’Italie le 1er mars.

Le ministère sud-africain de la Santé a annoncé samedi avoir identifié un deuxième cas du nouveau coronavirus, une femme ayant séjourné en Italie au sein d’un groupe de dix personnes comprenant le premier cas confirmé en Afrique du Sud.

La femme, âgée de 39 ans, est originaire de la province de Gauteng (région de Johannesburg et de Pretoria). Elle faisait partie du même groupe que l’homme de 38 ans du KwaZulu-Natal (nord-est), premier cas confirmé dans ce pays, rentré d’Italie le 1er mars.

“Le deuxième patient qui a été testé positif au Cov-19 va être immédiatement admis dans un établissement de santé publique à Gauteng que le gouvernement a identifié comme étant l’un des hôpitaux prêts à accueillir des patients testés positifs au Covid-19”, a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué.

Le ministère a affirmé être parvenu à obtenir des informations sur la localisation de tous les autres membres du groupe ayant voyagé en Italie.

Il a indiqué par ailleurs qu’un Sud-Africain de 39 ans travaillant à Daegu, en Corée du Sud, avait également été testé positif au Covid-19.

Cet homme, qui devait retourner en Afrique du Sud, restera en Corée du Sud le temps de vérifier les détails de son traitement, ont indiqué les autorités sud-africaines.

Plus de quarante cas ont été recensés en Afrique au Nigeria, au Sénégal, en Afrique du Sud, en Egypte, au Maroc, en Algérie et en Tunisie.

L’Afrique du Sud se prépare par ailleurs à rapatrier dans les prochains jours quelque 180 de ses ressortissants de la ville chinoise de Wuhan, l‘épicentre de l‘épidémie de coronavirus.

Le président Cyril Ramaphosa a appelé les Sud-Africains à ne pas céder à la panique tout en mettant en garde contre les conséquences potentielles de l‘épidémie sur l‘économie du pays.