La préfecture du Bas-Rhin a condamné « avec la plus grande fermeté » un « acte antisémite odieux ».

« Environ 80 tombes » du cimetière juif de Quatzenheim, au nord-ouest de Strasbourg, ont été découvertes profanées ce mardi, a-t-on appris de la préfecture du Bas-Rhin. Cette dernière a condamné « avec la plus grande fermeté » un « acte antisémite odieux ».

« Ce mardi 19 février, environ 80 sépultures du cimetière israélite de Quatzenheim ont été découvertes profanées », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Le parquet de Strasbourg, compétent dans cette affaire, a annoncé ouvrir une « enquête de flagrance » confiée à la section de recherches (SR) de la gendarmerie de la capitale alsacienne.

Croix-gammées bleues et jaunes

Selon un photographe de l’AFP, les tombes ont été marquées à la bombe de croix gammées bleues et jaunes. Une sépulture porte également l’inscription « Elsassisches Schwarzen Wolfe » (« Les loups noirs alsaciens »). Il pourrait d’agir d’une référence à un groupe autonomiste alsacien actif dans les années 70.

Jean-Luc Marx, préfet du Bas-Rhin, a condamné « avec la plus grande fermeté cet acte antisémite odieux et exprime son soutien le plus total à la communauté juive qui a une nouvelle fois été prise pour cible ».

« Ça ne s’arrête plus, c’est secousse après secousse. Je ne sais combien de temps on va tenir (…) J’ai envie de vomir », a avoué Maurice Dahan, président du consistoire israélite du Bas-Rhin.

Plusieurs rassemblements sont prévus ce mardi en France contre la hausse récente des actes antisémites.