Son expédition lui permet de récolter des dons pour des associations dont la sienne, « Dauphin corse », qui vient en aide aux personnes et enfants victimes de handicaps ou de maladies graves.

Il est baptisé le « dauphin corse ». Thierry Corbalan, nageur amputé des deux bras, a bouclé samedi 22 septembre à Ajaccio, après six jours de nage à la seule force de ses jambes, le tour de l’Ile de Beauté. « Je suis heureux d’avoir réussi ce défi en 6 jours », a déclaré le sportif de haut niveau à son arrivée vers 15 heures sur la plage de Tahiti, où plus d’une centaine de personnes s’étaient rassemblées pour l’acclamer.

« Tout est possible »

Le 16 septembre, Thierry Corbalan, accompagné de trois nageurs « valides » et escorté de quatre kayakistes ainsi que d’un catamaran avec à son bord deux skippers et une kiné, avait pris le départ à Ajaccio d’un périple de 500 km en direction du nord de l’île. Les nageurs se sont relayés 24h/24 par cycles de 2 heures de nage puis 6 heures de repos pour une distance parcourue par jour de 80 à 90 km.

Le but était de montrer que malgré le handicap tout est possible et que des personnes handicapées peuvent s’associer aux personnes valides pour faire un même défi.

Thierry Corbalan

Il avait tenté une première fois d’effectuer le tour de Corse en 2015 mais avait dû abandonner en raison d’une mauvaise météo. Pour cette nouvelle tentative, les sportifs ont bénéficié dans l’ensemble d’une météo favorable malgré le vent et la houle rencontrés sur la façade Est de l’île. « À l’approche de Bonifacio, on a eu des creux de 3 mètres, donc ça a été compliqué à gérer », a confié le nageur.