Il monnayait des possibilités de promotion au sein de la haute administration via un faux titre de conseiller spécial. Mais la supercherie a été découverte et il a été appréhendé par la gendarmerie.

La quarantaine passée, le présumé escroc – qui a réussi à se faire passer pour un des conseillers spéciaux du président de transition – a réussi à tromper de nombreux politiciens et hauts cadres de l’administration en quête de promotion.

Des CV glissés en contrepartie de millions de francs CFA, des promotions obtenues sur la base fausses signatures, l’escroc en question aurait réussi à infiltrer l’administration et plusieurs décrets de nomination postées sur les réseaux sociaux du secrétariat général du gouvernement seraient des faux. L’homme aurait été démasqué car il utilisait l’identité d’un général qui se serait plaint.

Selon de sources judiciaires, l’enquête ne fait que débuter. Elle pourrait déboucher sur d’autres arrestations. Et plusieurs décrets de nomination portant une signature qui n’est pas celle du président du conseil militaire de transition pourrait être annulés.

Comment une telle forfaiture a-t-elle été possible ? C’est la question à laquelle devront répondre les enquêteurs. Pendant ce temps, les bénéficiaires de ces décrets se demandent ce qui leur arrivera quand la vérité sera établie.