Le président Mcky Sall s’est exprimé sur l’évolution de l’épidémie du coronavirus au Sénégal ce samedi. Sur les cas communautaires et un éventuel confinement, il a tenu à avertir les populations. Ci-dessous ses propos tenus lors du lancement de l’opération de distribution de vivres destinées aux ménages vulnérable.

«C’est vrai que nous avons des cas de guérisons, mais il y a toujours de nouveaux cas d’infection. Donc la contamination continue. C’est pourquoi nous devons écouter les recommandations des médecins et faire attention aux cas communautaires.

Ce qui amène les cas communautaires, c’est d’aller dans des lieux où vous ne savez pas qui vous y rencontrerez, s’il a le virus ou comment il se prémunit contre ce virus. Vous pouvez, peut-être, y être contaminés, puis ramener le virus chez vous et contaminer votre famille, vos voisins etc.

Tan que cela subsistera, la lutte continuera, les conditions seront difficiles, le travail sera plus difficile  et tout sera difficile. Donc on doit accepter de souffrir.

On  ne peut pas laisser comme ça les plages et je l’ai dit au ministre de l’Intérieur. C’est valable pour les lieux de rassemblement. Ces mesures, combinées au respect strict des recommandations sanitaires, nous pourrons peut–être nous en sortir  dans un avenir proche.

Mais tan que nous continuerons à faire fi des mesures et des recommandations sanitaires, l’épidémie continuera à se propager et nous serons obligés  d’appliquer ce qu’on ne veut pas faire. C’est-à-dire arrêter complètement la circulation. Car si l’épidémie arrive à un certain niveau, nous ferons complètement ce qui s’impose. Donc faisons tout pour ne pas en arriver là.»