Des maires espagnols s’inquiètent de l’arrivée de touristes français sur la Costa Brava en pleine pandémie du coronavirus.

Pour lutter contre la pandémie du coronavirus, la France et l’Espagne sont confinées et des contrôles aux frontières ont été mis en place pour limiter la circulation. Cela n’a pas empêché des Français de se rendre sur la Costa Brava ces derniers jours, à la faveur des beaux jours. Dans les colonnes du journal «El País», plusieurs maires ont dénoncé l’attitude des touristes venus de l’Hexagone en cette période de crise sanitaire.

«Nous ne savons pas comment ils sont arrivés car la frontière est fermée. Nous supposons qu’ils ont pris des itinéraires alternatifs» la nuit, explique Montse Mindan, maire de Rosas, station balnéaire située à 15 kilomètres de la France, citée par l’AFP. Dans le quotidien espagnol, elle explique que l’arrivée des Français a été signalée par les caissiers des supermarchés et émet l’hypothèse que les nouveaux arrivants cachent leurs véhicules dans des garages pour plus de discrétion. Le maire de Portbou, Xavier Barranco, encourage quant à lui ses administrés à dénoncer les vacanciers venus de France.

L’Espagne paye un lourd tribut avec le coronavirus

Les autorités espagnoles ont appelé les habitants du pays à respecter le confinement en restant chez eux durant les vacances de Pâques et ont renforcé les contrôles routiers pour limiter les déplacements. Plusieurs communes ont de leur côté décidé de se barricader. Jeudi, le quotidien «ABC» écrivait que le gouvernement du Premier ministre Pedro Sanchez envisageait de fermer les frontières du pays aux touristes étranger cet été.

L’Espagne est l’un des pays les plus durement touchés par le COVID-19 dans le monde avec 15 843 morts, selon un dernier bilan provisoire vendredi.