L’été peut-il avoir une quelconque influence sur le coronavirus ? Répondant à la question d’une auditrice sur une possible mutation de la Covid-19, notre journaliste explique comment le virus peut muter et les conséquences qui découlent d’une telle mutation.

Chaque jour, Europe 1 répond aux questions que les auditeurs se posent sur le coronavirus. Des questions principalement axées sur l’impact de la Covid-19 sur notre santé, mais aussi sur ses possibles évolutions. Comme cette question posée, samedi, par une auditrice. Celle-ci se demande si l’été, qui sera là dans un mois, peut avoir une quelconque influence sur le virus.

La question de Claire

L’été peut il favoriser une mutation du virus ?

La réponse d’Anne le Gall

Ce n’est pas forcément l’été qui peut favoriser les mutations, mais oui, le virus mute au fur et à mesure qu’il circule. En effet, pour se diffuser, ce coronavirus produit des copies de lui-même. Donc plus il se diffuse, plus il se multiplie, et plus il peut y avoir des modifications et des erreurs dans la copie.

Le plus souvent, c’est sans conséquences, mais ces mutations peuvent lui donner un avantage pour sa survie et lui permettre de s’attaquer plus sévèrement aux malades. À ce stade, les experts estiment que les mutations n’ont pas modifié sa dangerosité, mais on ne peut pas anticiper ses évolutions futures, d’ou l’impossibilité de contenir la circulation du virus et de le suivre en séquençant son génome lors de prélèvement réguliers. C’est d’ailleurs ce qui permettra aussi de mettre au point un vaccin efficace.

D’ailleurs, le coronavirus qui se diffuse actuellement serait lui-même la mutation d’un précédent virus. Une étude sur le sujet est paru le ce 10 mai 2020, dans Current Biology, une revue scientifique américaine. Les auteurs de cette étude indiquent avoir identifié chez les chauves-souris un coronavirus (RmYN02) qui pourrait bien être le plus proche cousin du coronavirus SARS-CoV-2 à l’origine de la pandémie que l’on connait actuellement.