En menant une recherche comparée sur un groupe composé de malades présentant des formes sévères du Covid-19 face à un autre de personnes non infectées, des scientifiques britanniques auraient établi un lien entre une carence en vitamine K et le développement de formes graves de la maladie, rapporte le Guardian.

Une carence en vitamine K peut être liée aux formes sévères du Covid-19, selon les recherches de scientifiques britanniques, relate le Guardian.

Dans le cadre d’une étude menée en partenariat avec l’Institut de recherche cardiovasculaire de Maastricht entre le 12 mars et le 11 avril, les scientifiques ont observé deux groupes des personnes. L’un était constitué de 184 patients hospitalisés pour une forme grave de Covid-19 en Hollande, et l’autre de personnes saines.

Les formes sévères de Covid-19 provoquent la coagulation du sang et une dégradation des fibres élastiques situées dans les poumons ont constaté les scientifiques. Or, la vitamine K est un élément clé de la production de protéines qui régulent la coagulation, ainsi que de la protection des fibres des poumons qui se font attaquer par le coronavirus.

«Nous avons trouvé que les personnes qui sont mortes des suites du Covid-19 et qui se trouvaient en soins intensifs avaient des niveaux de vitamine K plus bas comparé aux personnes saines. Nous croyons qu’il y a un rapport entre la vitamine K et comment la maladie progresse», a dit Dr Rob Janssen.

Où trouve-t-on la vitamine K ?

La vitamine K regroupe plusieurs molécules dont la vitamine K1 ou phylloquinone, d’origine végétale, et la vitamine K2 ou ménaquinone, d’origine animale, bactérienne.

La vitamine K1 se trouve dans les épinards, le brocoli, la laitue et les légumes verts de manière générale. Tandis que la K2 est présente dans certains fromages ou encore dans le natto, un aliment japonais composé de graines de soja fermentés.

«J’ai travaillé avec une scientifique japonaise à Londres qui juge remarquable le fait que dans certaines régions du Japon dont les habitants mangent beaucoup de natto, aucun mort de Covid-19 n’ait été rencensé», a aussi affirmé le Dr Rob Janssen.