La vérité sur le crash de la Caravelle Air France sera-t-elle connue un jour ? L’origine du drame, qui a fait 95 morts le 11 septembre 1968 au large de Nice, n’a depuis jamais été clairement révélée. La justice avait conclu à un incendie à l’arrière de l’appareil, mais de nombreuses voix attribuent le crash à un tir de missile.

« Je demande la levée du secret-défense. La justice a déjà rendu une copie, puisqu’elle reconnait pratiquement à 100% qu’un missile a abattu l’avion. Maintenant on demande à la politique d’œuvrer comme la justice, et qu’elle lève enfin le secret-défense », a déclaré Mathieu Paoli, président de l’association des victimes, samedi sur Europe 1.

« Emmanuel Macron nous a dit que toute la vérité doit être faite »

L’association des victimes en appelle désormais à Emmanuel Macron, afin de connaître la vérité près de 50 ans après le drame. « Emmanuel Macron nous a dit que toute la vérité doit être faite. S’il s’est engagé, il doit faire le nécessaire pour qu’on puisse vivre tranquillement le reste de notre vie. Pour nous et toutes les familles qui sont en attente », a poursuivi Mathieu Paoli.

L’hypothèse d’un tir de missile a souvent été évoqué par les familles des victimes, ainsi que par plusieurs médias. D’importants exercices aéro-navales avaient lieu dans la zone, le jour du crash. A l’époque, l’armée française avait démenti son implication. Depuis, plusieurs témoignages, notamment de militaires, ont accrédité la piste d’un tir de missile.