La loterie organisée par la Française des Jeux pour apporter des fonds à la sauvegarde du patrimoine a déjà permis de récolter 15 millions d’euros. La FDJ pense pouvoir atteindre les 20 millions d’euros.

L’opération « Mission Patrimoine » a déjà permis de récolter 15 millions d’euros pour financer la sauvegarde du patrimoine français, et jusqu’à 20 millions d’euros pourraient être collectés au total, a annoncé mercredi la Française des Jeux (FDJ).

Plus de 7 millions de tickets à gratter ont été vendus dans les 30.800 points de vente en France, soit 60% du nombre total de tickets mis en vente sur une période de quatre à six mois, a précisé la FDJ dans un communiqué. Mi-septembre, plus de 2,5 millions de tickets du « Loto du patrimoine » avaient également été vendus.

269 sites prioritaires

L’opération, lancée en septembre et portée par Stéphane Bern, doit permettre de récolter des fonds pour sauvegarder de nombreux monuments français en péril. La mission menée par l’animateur a notamment identifié 269 sites « prioritaires » à restaurer.

Pour cela, la FDJ s’appuie sur deux moyens: d’un côté des tickets à gratter « Mission Patrimoine » à 15 euros pièce, de l’autre des tickets pour un « Loto du patrimoine » à 3 euros pièce et avec un jackpot de 13 millions d’euros. Elle reverse 10% des recettes des tickets à gratter et un quart de celles du loto à la Fondation du patrimoine.

Au total, la FDJ compte collecter entre 15 à 20 millions d’euros (Loto et tickets à gratter compris) destinés au patrimoine. Ils viendront abonder un fonds spécial dédié aux monuments « emblématiques » en péril. L’opération aura attiré au total entre 3,2 et 3,4 millions de joueurs, selon les estimations d’une étude commandée par la FDJ.

« 86% des Français soutiennent la position de Stéphane Bern de renforcer le financement du patrimoine local par rapport au patrimoine national », selon l’étude, qui précise également que « 79% des Français estiment que les jeux Mission Patrimoine représentent un mode de financement innovant ».