Ils sont partis vendredi 26 juin pour la Martinique plus précisément pour apporter leur soutien dans la lutte contre l’épidémie du coronavirus et renforcer les équipes médicales qui manquent de spécialistes.

Avec notre corresponante à La Havane,  Domitille Piron

Ces médecins sont attendus depuis début avril en Martinique et cette coopération médicale entre Cuba et la France est une grande première, une grande fierté aussi pour les Cubains. Et le plus dur pour eux n’est pas la crainte d’être contaminés par le coronavirus mais de maîtriser le français.

Le docteur Cobaz Mesa fait partie des quinze médecins cubains en partance pour la Martinique. Parmi eux se trouvent des spécialistes en néphrologie, hématologie et radiologie, des spécialités en tension au CHU de la Martinique et à la clinique Saint-Paul. Ce généraliste avait lutté contre Ebola en Sierra Leone, aujourd’hui c’est contre le coronavirus et en France qu’il portera fièrement les valeurs de la médecine cubaine.

« La France comme n’importe quel autre pays a besoin d’une attention médicale et surtout d’une attention médicale désintéressée. Nous, la seule idée qui nous motive c’est de sauver des vies, c’est ce qui est le plus important pour un médecin cubain ».

Départ aux allures militaires pour cette armée de blouse blanche, comme le veut la tradition : hymne national, applaudissements et discours du directeur de l’unité de coopération médicale, Jorge Juan Delgado : « Vous partez et nous vous faisons confiance pour accomplir cette mission de haut niveau et porter fièrement les couleurs de Cuba et de son drapeau ! Viva Fidel ! Viva Raul ! »

Servir la France pour ces médecins cubains est une fierté qui n’a pas de prix. Aucun chiffre sur le montant de cette coopération n’a été communiqué.