Environ neuf millions de tonnes sont produites chaque mois par les riziculteurs, alors que les Nigérians en consomment près d’1,8 million de tonnes par jour.

L’Association des riziculteurs, en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie d’Abuja, veut de faire avancer la révolution du riz au Nigeria.

Le projet est une indication des gains du programme d’emprunteurs d’ancrage (ABP) du gouvernement nigérian. « Le programme d’emprunteurs ancrés, c’est la fourniture d’équipements. Le programme ne leur donne pas d’argent mais des équipements. Les riziculteurs remboursent le prêt grâce à la pyramide de riz. Le programme est un grand succès », déclare Victoria Akai, directrice générale de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Abuja.

Environ neuf millions de tonnes sont produites chaque mois par les riziculteurs, alors que les Nigérians en consomment près d’1,8 million de tonnes par jour. Pour les producteurs, c’est le soutien de la Banque centrale, via le programme d’emprunteurs d’ancrage, qui leur a permis d’atteindre leur objectif de production.

« Nous allons célébrer la révolution rizicole pour dire au monde que le Nigeria se nourrit lui-même depuis 2015 jusqu’à aujourd’hui et que la plupart de nos pays africains voisins se fournissent chez nous », avance Aminu Mohammed Goronyo, président de l’Association des riziculteurs du Nigéria.

Troisième aliment le plus consommé au Nigeria, après le maïs et le manioc, le riz est une denrée importante dans le pays. Mais sa demande dépasse largement sa production…