Le ministre américain de la Justice William Barr a annoncé ce samedi que Donald Trump limogeait le procureur fédéral de Manhattan, qui a enquêté sur des proches du président américain et refusait de démissionner.

Procureur fédéral de Manhattan depuis 2018, Geoffrey Berman avait été nommé par l’administration Trump. Il a depuis notamment supervisé la mise en accusation de Michael Cohen, ex-avocat personnel du milliardaire new-yorkais.

Le ministre de la Justice avait annoncé par surprise vendredi soir sa démission, provoquant l’indignation de l’opposition démocrate. Peu après, l’intéressé avait répondu, publiquement, qu’il n’avait « aucune intention » de quitter son poste, malgré cette annonce officielle et qu’il ne quitterait pas son poste sans faire de bruit.

« Parce que vous avez déclaré que vous n’aviez aucune intention de démissionner, j’ai demandé au président de vous renvoyer dès aujourd’hui, et il l’a fait », a donc répliqué ce samedi le ministre de la Justice américain William Barr dans une lettre, publiée par des médias américains et adressée à Geoffrey Berman. « Avec votre communiqué la nuit dernière, vous avez choisi le spectacle public plutôt que le service public », a-t-il ajouté.

Bien que William Barr ait dit avoir demandé au président de le limoger, Donald Trump nie être à l’origine de toute cette affaire. « Cela dépend du ministre de la justice William Barr. C’est son département, pas le mien. Je ne suis pas impliqué. » Pourtant, beaucoup voient dans cette décision la volonté du président américain de se débarrasser d’un procureur jugé gênant.

Au-delà d’être responsable de la condamnation de Michael Cohen, Geoffrey Berman a également mené l’enquête sur les efforts de Rudy Giuliani, l’actuel avocat personnel du président, et deux de ses associés pour discréditer Joe Biden, aujourd’hui adversaire démocrate de Donald Trump pour la présidentielle de novembre. Le procureur était également encore en train d’instruire un autre dossier visant Rudy Giuliani, selon des médias américains.