Le président américain prévoit un défilé de chars militaires pour la commémoration du jour de l’indépendance des États-Unis, jeudi 4 juillet.

Le National Mall traversés par des tanks. C’est le spectacle que souhaite s’offrir Donald Trump pour la commémoration de l’indépendance des États-Unis, qui a lieu le 4 juillet de chaque année. Pour la première fois, des chars militaires sont invités au défilé.

Le traditionnel feu d’artifice sera quant à lui prolongé par des survols d’avions. «Je vais dire quelques mots, et nous allons avoir des avions qui voleront au-dessus», a déclaré le président américain.

Sous le feu des critiques

Pour les démocrates du Congrès, cette militarisation est une façon de détourner l’événement à son avantage, dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020. Ces derniers voudraient par ailleurs connaître le coût de cet événement. L’administration Trump n’a, pour le moment, pas apporté de réponse à cette question.

Des responsables du district de Columbia pointent un autre problème. La ville n’est pas faite pour accueillir de tels équipements. Les tanks pourraient l’endommager. «Vous devez être assez prudent avec les chars, car les routes ont tendance à ne pas aimer transporter des chars lourds. Nous devons donc les installer dans certaines zones», a répondu le patron du Bureau ovale.

Cet attrait pour les défilés militaires n’est pas récent. Le locataire de la Maison-Blanche l’avait évoqué après avoir assisté à la parade française du 14-Juillet, en 2017.