Les forces de l’ordre au Ghana sont à la recherche d’une ressortissante guinéenne qui a été testée positive au coronavirus et qui s’est échappée de son centre de quarantaine.

La patiente, âgée d’une vingtaine d’années, faisait partie des dix Guinéens qui ont été testés positifs et qui étaient en quarantaine à Tamale, au nord du pays.

Salifu Saeed, le ministre régional du Nord du Ghana, a déclaré aux journalistes que la jeune femme avait escaladé le mur du centre.

« Mon personnel et moi ne dormons pas. J’ai demandé qu’ils utilisent tous leurs réseaux pour retrouver la personne et l’attraper. »

Avant sa fuite, le gouvernement ghanéen avait fait part de sa décision d’expulser les dix ressortissants guinéens.

Selon les dirigeants du pays, ces ressortissants sont arrivés au Ghana avant que les frontières du pays ne soient fermées pour freiner la propagation du virus.

Le Ghana compte déjà 152 cas confirmés avec cinq décès et deux guérisons