Instagram a décidé de ne plus collaborer avec l’entreprise HYP3R, accusée d’avoir stocké des données personnelles d’utilisateurs à des fins publicitaires.

Encore un souci de données personnelles, et qui une nouvelle fois implique Facebook. Son réseau social de photo, Instagram, a subi une fuite de données de millions d’utilisateurs. L’entreprise directement visée est HYP3R, spécialiste du marketing et partenaire publicitaire d’Instagram. En réalité, cette société collectait et stockait les données de localisation ainsi que les informations des biographies des utilisateur du réseau social propriété de Facebook, rapporte le site Business Insider.

Qui plus est, HYP3R enregistrait par ailleurs les stories des utilisateurs afin de les conserver, et ce alors que ces données sont supposées n’avoir qu’une existence temporaire. Autant d’informations qui étaient ensuite utilisées pour créer des profils particulièrement fouillés sur les centres d’intérêt et les préférences des utilisateurs d’Instagram dans le but de proposer des publicités toujours plus ciblées.

La société de marketing revendique une méthode en toute transparence

En raison de cette fuite massive de données orchestrée par son partenaire, Instagram a décidé de mettre fin à sa collaboration avec HYP3R. Un porte-parole du réseau social a déclaré auprès de TechCrunch que « les actions de HYP3R n’ont pas été approuvées et violent nos politiques. Par conséquent, nous les avons retirés de notre plateforme ».

Pourtant, comme le rappellent Business Insider et TechCrunch, la société de marketing a toujours été transparente sur ses activités et les méthodes qu’elle emploie pour parvenir à ses fins. Ainsi, le site de HYP3R indiquait clairement que l’entreprise utilisait souvent les données de localisation en provenance d’Instagram pour établir des cibles publicitaires. La société, réagissant à la rupture de sa collaboration avec le réseau social, a d’ailleurs insisté sur le fait qu’elle ne collectait que les données accessibles de façon entièrement publique et qu’elle n’avait nullement enfreint les règles imposées par le réseau de partage d’images.

Données personnelles : une épine dans le pied de Facebook

HYP3R a longtemps été un partenaire officiel de confiance d’Instagram et de sa maison-mère, Facebook. Celle-ci est régulièrement confrontée à des problématiques liées à la sécurité des données personnelles de ses utilisateurs, et a donc mis en place une série de mesures visant à assurer une meilleure protection de ces données. Pour empêcher que d’autres entreprises n’aspirent les informations de ses millions d’utilisateurs comme a pu le faire HYP3R, Instagram a de son côté fait savoir qu’il avait modifié une partie de sa configuration.