Des bornes Wi-Fi ont été installées dans des centaines de gares SNCF afin de compter en temps réel le nombre de voyageurs qui y transitent. Une méthode déjà utilisée dans les centres commerciaux.

Depuis le 11 mai, premier jour de déconfinement, la SNCF dispose d’un outil supplémentaire pour mesurer l’affluence dans ses gares les plus fréquentées et mieux lutter contre d’éventuelles contaminations de SARS-CoV-2. Grâce à l’installation de bornes Wi-Fi capables de détecter la présence de smartphones dans les murs, ses équipes peuvent désormais estimer le nombre de voyageurs sur les quais, rapporte Le Progrès. Pour fonctionner, le système lance des recherches de connexion Wi-Fi, et compte les mobiles qui émettent à leur tour un signal.

Déjà utilisé dans les centres commerciaux

Grâce à ces données, la SNCF peut notamment estimer la densité de la population au mètre carré, par exemple pour mieux faire respecter la distanciation sociale. Toujours selon Le Progrès, cette technologie est actuellement en phase de test dans 240 gares, réparties partout en France. Les gares parisiennes ainsi que celles de Lille, Nice ou Brest sont déjà équipées, précisait le magazine Ville, Rail & Transports mi-mai. La SNCF assure que les données sont anonymisées, et que ce dispositif a fait l’objet d’une déclaration auprès de la CNIL.

“C’est le même dispositif que celui qui existe dans certains centres commerciaux pour suivre les clients de façon anonyme. Il permet de localiser le nombre de personnes dans une zone donnée sans savoir qui est là”, déclare Serge Wolf, directeur de l’exploitation et de la sécurité à la SNCF, au Progrès. Il assure par ailleurs que les résultats ont été comparés à un décompte manuel et ont démontré leur fiabilité.

L’analyse de la fréquentation des centres commerciaux est depuis plusieurs années confiée à des systèmes reposant sur des bornes Wi-Fi (par exemple à La Défense), ou encore à des bornes capables de détecter un signal Bluetooth, pour suivre le parcours des clients avec davantage de précision.

A cette heure, la SNCF ne précise pas si son dispositif sera déployé de façon pérenne, ni le nombre de gares concernées à terme. L’entreprise ne communique pas non plus le nom du prestataire qui a été retenu pour mettre en place ce système de détection de Wi-Fi.