La propagation de COVID-19 connaît une brusque accélération en Guyane ces dix derniers jours », a indiqué lundi le gouvernement français dimanche dans un communiqué de presse, évoquant un possible reconfirment.

« Il y a actuellement plus de 2.000 cas décontamination et 14 personnes en réanimation en Guyane française », selon Matignon, la circulation du virus est très active depuis le début de la pandémie notamment dans l’agglomération de Cayenne, et des foyers gagnent toutela bande littorale, l’ouest et le Maroni.

« Si le taux de reproduction demeure dans les jours à venir à un niveau élevé et que les signes d’une accélération de la circulation du virus se maintiennent, l’hypothèse d’un reconfirment de la Guyane devra être réexaminée », a prévenu le gouvernement français.

Pour faire face à la situation, plusieurs mesures visant à renforcer les capacités de soin et la prévention auprès des habitants ont été annoncées. Dès lundi prochain, 17 soignants supplémentaires de la réserve sanitaire nationale arriveront en Guyane pour renforcer les équipes actuelles de réanimation dans les centres hospitaliers.

La diffusion d’informations et la distribution des masques pour la population générale vont se poursuivre avec 800.000 masques tissus et 600.000 masques chirurgicaux qui ont été livrés pour les personnes vulnérables et les services de l’état.

La stratégie de dépistage, de repérage et de tracing sera poursuivie et adaptée à la nature de la circulation du virus sur chaque zone de Guyane et aux populations à risque.

Concernant les transports aériens, les passagers au départ de Cayenne vers l’Hexagone seront invités à intégrer le protocole des cas contacts afin de pouvoir réaliser un test à l’arrivée et à être suivis parles services de santé, a expliqué Matignon. Compte tenu de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire en Guyane, le gouvernement français a également décidé le maintien des mesures nationales d’aides à la population et aux entreprises durant cette période.

Le Premier ministre français, Édouard Philippe,a demandé à la ministre des Outre-mer Annick Girardin de se rendre en Guyane dès mardi » assurer le déploiement de cette stratégie et faire le pointa vec les élus et acteurs de la gestion de la crise sanitaire sur le territoire.ACP/Kayu