« Je ne veux pas être associée à quelque chose qui ne me concerne pas », a-t-elle raconté au « Figaro ».

Elle riposte. Maria Falconieri, une influenceuse italienne de 26 ans, très suivie sur Instagram, envisage de porter plainte contre le Rassemblement national (ex-FN) après qu’elle a eu la mauvaise surprise de découvrir son visage sur une affiche électorale du parti d’extrême droite. Elle a déclaré au « Figaro » :

« Je ne veux pas être associée à quelque chose qui ne me concerne pas. »

« Nous sommes prêts à engager une procédure contre ce parti pour avoir associé l’image de ma cliente à une campagne politique qui n’a rien à voir avec elle », a pour sa part confié à nos confrères son avocat, Me Giuseppe Matteo Schiavello.

« Madame Falconieri est pour la liberté, l’égalité et la fraternité, des valeurs qui nous semblent, à l’heure actuelle, très loin de ce parti politique associé à Marine Le Pen et à l’extrême droite. »

Si l’Italienne s’est retrouvée sur un tel tract, c’est parce que Lucien Terragnolo, candidat du Rassemblement national aux élections municipales à Forbach (Moselle), a utilisé pour son affiche de campagne une photo issue d’une banque d’images, faute de colistière. Le candidat aurait été poussé à ce choix incongru, après qu’une sympathisante prévue pour poser sur ses prospectus s’est rétractée au dernier moment.