L’ancien chef d’État malien, renversé en 2020 par des militaires, est mort dimanche à son domicile, a indiqué sa famille. Ibrahim Boubacar Keïta a dirigé le Mali de 2013 à 2020.

L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta, qui a dirigé le Mali entre 2013 et 2020, est décédé dimanche 16 janvier à son domicile de Bamako, a appris l’AFP auprès de sa famille.

« Le président IBK (Ibrahim Boubacar Keïta) est décédé ce matin à 09 h (GMT et locales) à son domicile, à Bamako », a indiqué à l’AFP un membre de sa famille. Cette information a été confirmée par plusieurs membres de la famille. Ibrahim Boubacar Keïta, élu président du Mali en septembre 2013, avait été renversé par des militaires en août 2020.