À l’instar de tous les candidats du monde, les Algériens qui ont postulé pour émigrer au Canada, cette année, sont moins nombreux. En effet, le Canada, qui a misé sur un accueil record de migrants algériens pour 2020, aura vu ses plans contrariés par la pandémie de coronavirus, alors qu’Ottawa escomptait dépasser largement le record d’immigrants reçus en 2019 avec un plan prévoyant d’accueillir 370 000 nouveaux arrivants, dont des Algériens.

Mais la crise sanitaire a contraint le gouvernement fédéral à revoir ses prévisions à la baisse. Selon une étude de la Banque royale du Canada, le programme du gouvernement en matière d’immigration sera délesté de pas moins de 170 000 candidats. Du coup, son programme passera à la trappe et touchera les candidats algériens, très nombreux à priser cette destination pour y travailler et s’y installer.