Amber-Lee Friis, ancienne finaliste de Miss Univers Nouvelle-Zélande est décédée à l’âge de 23 ans, peu après un drame personnel.

Amber-Lee Friis a perdu la vie à seulement 23 ans. Cette ancienne Miss néo-zélandaise qui été une des finalistes du concours de Miss Univers Nouvelle-Zélande en 2018, a été retrouvée morte lundi 18 mai. Si les causes de sa mort n’ont pas été communiquées, le «Daily Mail» évoque un suicide.

La jeune femme avait lancé son site de vente de vêtements en ligne avec son petit ami en mars, alors que la pandémie du coronavirus a contraint une partie du globe à vivre confinée. Son entreprise a durement été éprouvée par la crise sanitaire, fait savoir le «The New Zealand Herald». Son décès survient également un mois après celui de celle qu’elle considérait comme sa «seconde maman».

Une ancienne Miss « authentique et honnête »

A l’annonce de sa mort, de nombreux hommages lui ont été rendus, notamment par l’organisation de Miss Univers Nouvelle-Zélande, qui sélectionne les représentantes du pays pour le concours Miss Univers. Le président de Miss Monde Nouvelle-Zélande a lui salué une jeune femme «de caractère» avec une «magnifique âme». «Elle était authentique, honnête et était dotée d’une énergie que peu possèdent». Son ancienne agence pleure quant à elle la disparition d’une jeune femme «belle et talentueuse».

Ses amis se sont réunis à Auckland, d’où était originaire Amber-Lee Friis, où ils ont déroulé des banderoles en sa mémoire.