L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie, près de deux semaines après la mort d’Ibrahima B., 22 ans, dans un accident de moto à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), selon des informations de France Bleu.

Ibrahima B. est décédé le 6 octobre après une chute mortelle en moto-cross près d’un contrôle de police en cours sur un autre automobiliste.

Selon les premiers éléments transmis par la justice, un des fonctionnaires de police aurait fait signe au motard de ralentir. Dans des circonstances encore floues, la moto et son conducteur ont chuté et ce dernier a percuté un poteau métallique.

Selon un témoin de la scène, un fourgon de police barrait la route de la victime, ce qui a entraîné la collision puis la chute.

INFO OBS. Villiers-le-Bel : la moto d’Ibrahima B. aurait percuté un fourgon de police

La famille de la victime a déposé plainte contre X pour homicide volontaire le lendemain des faits, contestant la version de la police. Une information judiciaire contre X a été ouverte trois jours plus tard par le parquet de Pontoise.

Un millier de personnes se sont rassemblées le 7 octobre à Villiers-le-Bel pour demander « la vérité » sur les circonstances du décès d’Ibrahima B.. Une marche blanche a aussi été organisée le 13 octobre dans le quartier de la Cerisaie, où ont eu lieu les faits.