Les habitants du nord de l’île ont été invités à rester chez eux en attendant que la dépression tropicale Oma soit passée.

L’alerte cyclonique maximale de niveau 2 a été déclenchée lundi à la mi-journée dans sept communes de l’extrême nord de la Nouvelle-Calédonie, en raison de la dépression tropicale forte, Oma, a annoncé la direction de la sécurité civile.

« Oma poursuit sa trajectoire vers le sud-ouest. Elle se rapproche des îles Belep et de l’extrême nord de la Nouvelle-Calédonie », a indiqué la sécurité civile dans un communiqué.

Des rafales à 170 km/h

L’alerte 2, qui implique un confinement de la population dans les habitations ou les abris publics, concerne les communes de Bélep (archipel de 850 hab.), Hienghène, Kaala-Gomen, Koumac, Ouégoa, Pouébo et Poum. Le reste de la Nouvelle-Calédonie est en pré-alerte cyclonique.

Oma se situait lundi en milieu de journée à environ 280 kilomètres au nord de Belep, générant des vents de l’ordre de 100 km/h, avec des rafales à 130 km/h près de son centre, a indiqué sur son site Météo.nc.

Les vents devraient se renforcer à 150, voire à 170 km/h dans la nuit de lundi à mardi avec des orages et des fortes pluies sur la moitié Nord de la Grande Terre.

La rentrée scolaire reportée

En mer, des creux de 5 mètres sont annoncés à l’extrême nord et au nord-est de l’archipel avec un risque « important » de submersion du littoral.

A cause du phénomène Oma, la rentrée scolaire, qui avait lieu lundi en Nouvelle-Calédonie à l’issue des grandes vacances de l’été austral, a été reportée à mercredi.