Très sollicités, les réseaux de communication risquent l’engorgement. Voici quelques conseils pour ne pas les surcharger inutilement.

Faut-il appeler les Français à faire preuve dès maintenant de « civisme numérique » et à changer leurs pratiques pour éviter d’encombrer les réseaux de communication ?

Le patron de Free, Thomas Reynaud, confessait mardi dernier lors d’une conférence de presse y réfléchir, sans pour autant sauter le pas immédiatement. Orange se montre également discret sur le sujet.

Mais d’autres opérateurs ont déjà tranché comme SFR qui enjoint ses abonnés à privilégier le Wi-Fi pour communiquer, plutôt que de recourir au réseau mobile 4G.

Arthur Dreyfuss, président de la Fédération des Télécoms et secrétaire général d’Altice France* ne manque d’ailleurs pas une occasion de tweeter le hashtag #TousEnWifi.

Des messages relayés par le compte officiel de Bouygues Telecom, ainsi que par le directeur général adjoint et secrétaire général de Bouygues Telecom, Didier Casas. Alors, que faut-il faire dans l’idéal ?

1) Privilégiez les réseaux fixes aux réseaux mobiles

Malheureusement, #TousEnWifi, ça ne veut pas dire grand chose. Tout dépend de votre technologie d’accès. Si vos appareils sont connectés à un réseau Wi-Fi domestique à partir d’une box 4G ou d’un partage de connexion avec votre smartphone, vous contribuerez à encombrer les réseaux de la même manière. Il faut privilégier en général l’utilisation des réseaux fixes (ADSL, VDSL, câble, fibre optique) plutôt que le réseau mobile.

Pourquoi ? Les Français se retrouvent pour la plupart confinés à la maison en journée. Outre les adultes qui télétravaillent, les enfants suivent des cours en ligne. Par ailleurs, les médias et applications de divertissement sont davantage sollicités. Chacun continue à communiquer à distance avec ses proches via des services de messagerie instantanée. Le trafic Internet croît donc en journée de façon inédite et les pics de connexion enregistrés d’ordinaire en soirée sont décuplés. Si tout le monde passe par la 4G, le réseau mobile sera vite congestionné et deviendra inaccessible au détriment des communications urgentes.

2) N’abusez pas des vidéos sur Netflix, YouTube et Facebook

La tentation est grande de reporter son temps libre sur la consommation de vidéo. Mais le binge-watching en VoD ou SvoD, ce sera pour plus tard. Limitez votre recours au streaming et particulièrement sur Netflix, YouTube et Facebook. Vous pouvez aussi privilégier la TNT lorsque vous regardez une chaîne en direct.

Pourquoi ? Certains usages sont plus consommateurs que d’autres en bande passante. C’est le cas des services de streaming vidéo. Toutefois, la majeure partie du trafic est captée en France par seulement trois acteurs. D’après les derniers chiffres publiés par l’Arcep en 2019, Netflix concentrait en moyenne à lui seul près du quart du trafic dans notre pays, 23% très exactement. Il est suivi par Google (essentiellement YouTube) et Facebook (principalement à cause des vidéos également).

Ces chiffres ont sans aucun doute augmenté depuis. Si tous les abonnés se ruent en permanence sur ses services, c’est tout Internet qui va s’en retrouver saturé et ralenti.

3) Acceptez de revenir au SD

Italia Telecom a lancé la semaine dernière le débat sur la possibilité de brider les sites de divertissement. Ce serait contraire à la neutralité du net dont le principe est défendu par l’Europe mais les opérateurs commencent à y réfléchir. Ils préfèreraient que Netflix dégrade de lui-même ses vidéos. Mais ce n’est pas le chemin que semble prendre le service.

Le commissaire européen Thierry Breton, qui a pu s’entretenir avec le patron de Netflix, Reed Hastings, conseille désormais de dégrader volontairement la qualité des vidéos en streaming et d’abandonner la HD (Haute Definition) pour revenir au SD (Standard Definition),

Il a lancé dans la foulée le hashtag #SwitchToStandard. Voilà qui ne devrait pas être difficile à supporter sur un smartphone mais évidemment, sur une télévision grand format, le résultat risque d’être moins agréable à regarder.

Pourquoi ? D’après Netflix lui-même, le SD serait trois fois moins consommateur que la HD. « Regarder des émissions de télévision ou des films sur Netflix utilise environ 1 Go de données par heure pour chaque flux de vidéo en définition standard, et jusqu’à 3 Go par heure pour chaque flux de vidéo HD », peut-on lire sur son site officiel.

4) Evitez de téléphoner après chaque intervention officielle

Les opérateurs ont enregistré des pics d’appels dignes d’un soir de 31 décembre après chaque intervention du président Macron. Alors, ne vous précipitez-pas sur votre smartphone pour débriefer aussitôt les nouvelles mesures avec vos proches et retardez vos appels.

Pourquoi ? Cela encombre les réseaux téléphoniques au détriment des appels d’urgence. Les opérateurs ont toutefois pris les devant en rendant prioritaires ces derniers.

* Arthur Dreyfuss est également directeur général d’Altice Médias auquel appartient 01net.com.